Le Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines de Daremberg et Saglio

Bienvenue sur le site de mise en ligne du D.A.G.R.

Accueil Feuilleter Effectuer une recherche Contact



Le projet de mise en ligne du Dictionnaire des Antiquités Grecques et Romaines est issu d'un partenariat entre des enseignants d'Histoire de l'Université du Mirail et la Mission Innovation Technologique et Multimedia qui assure son développement. Ce projet prévoit l'accès Internet au contenu de l'ouvrage et la possibilité de commenter et d'enrichir les articles.





Ce site est le résultat d'une série de travaux expérimentaux effectués dans le but de permettre l'accès aux textes par la recherche documentaire (recherche par entrées et plein-texte). Il offre à tous l'accès aux fichiers numérisés ainsi que les fonctionnalités de recherches internes.
La consultation des enrichissements officiels est désormais accessible.
Après quelques incidents techniques, la recherche est de nouveau fonctionnelle.



Voir la description complète de l'ouvrage
Voir la vidéo de présentation de l'ouvrage
Couverture du DAGR

Présentation sommaire du Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines (par Pascal Payen)

A partir de 1877 et avec régularité jusqu'en 1919, paraissent chez Hachette les dix forts volumes du Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines, le fameux "Daremberg", du nom de son premier auteur et concepteur, Charles Daremberg. L'entreprise, à laquelle collaborent tous les plus grands noms de la science française, se situent dans un contexte européen de rivalités autour des "Sciences de l'Antiquité", alors considérées comme référence pour juger de la qualité de l'Université. Or en ce domaine, les maîtres sont les Allemands, depuis qu'ils ont refondé, en 1810, l'Université de Berlin, pièce essentielle à leurs yeux du redressement de la Prusse contre l'invasion napoléonienne. La "science de l'Antiquité", l'Altertumswissenchaft, telle qu'elle est élaborée par les grands philologues et historiens allemands comme Welcker, Boeckh, Droysen ou Mommsen, est même considérée comme une arme qui fait la supériorité des élites d'outre-Rhin et qui explique, pour une part, la défaite française de 1870-1871. C'est pourquoi les Français feront le "voyage d'Allemagne", dans les années qui suivent, pour se mettre à l'école de la science allemande de l'Antiquité et contribuer ainsi à préparer la revanche. Le Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines trouve sa source dans ces luttes politiques et scientifiques. Il possède donc une incontestable valeur patrimoniale, et doit être mis en regard de tous les autres grands Dictionnaires de l'Antiquité qui paraissent en Europe au même moment. Les Allemands lui donnent lui donnent en effet la réplique dès 1894 avec la monumentale Realencyclopädie der Altertumswissenchaft, dont quatre-vingts volumes sont parus à ce jour. En Italie paraît, à partir de 1886 le Dizionario epigrafico di antichità romana, dont la publication se poursuit. Les Anglo-saxons dans le même temps font paraître plusieurs dictionnaires concernant les champs de l'Antiquité classique. Le "Daremberg", pour toutes ces raisons, se présente comme un monument d'une très haute tenue scientifique. Chaque article est rédigée par le meilleur spécialiste de la question ; la référence à toutes les sources figure en bas de page ; les débats les plus actuels ne sont pas ignorés. Dans le registre des institutions, des techniques, de l'histoire des religions en particulier, il constitue alors une référence. Pour la maîtrise des sources textuelles, il reste inégalé. Bien évidemment, son contenu mérite d'être mis à jour en raison des découvertes et des progrès dans les domaines de l'archéologie, de l'épigraphie, de la numismatique. Par ailleurs, les problématiques se sont renouvelées profondément grâce aux apports de la sociologie et de l'anthropologie, dont les spécialistes de l'Antiquité ont intégré les méthodes.

-1 antiquisants ont été absorbés par le D.A.G.R.